L’épilation définitive au laser pour peaux mates

épilation laser des peaux mates

Pour poser une question ou demander un rendez-vous contactez nous!

L’épilation définitive au laser pour peaux mates

Les peaux noires et mates, d’origine africaine, antillaise ou les peaux métissées sont généralement de mauvais candidats pour les lasers de type Alexandrite (lasers des peaux claires), toutefois, il existe une gamme de laser évoluant dans l’infrarouge capable d’épiler les poils des peaux noires tout en préservant des risques de complications.

Le principe de l’épilation laser réside dans le fait de faire chauffer un composant du poil (la mélanine) à des niveaux suffisant pour détruire la base du follicule pileux. C’est relativement aisé de le faire sur les peaux claires tout en préservant la peau d’une trop forte élévation de température : la peau claire ne contient pas de mélanine, son poil en contient s’il est pigmenté. La température n’augmentera donc que dans le poil et la peau environnante ne sera pas brûlée par la chaleur.

Le traitement sur la peau noire est totalement différent car il y a de la mélanine en forte concentration dans l’épiderme. Cette forte concentration désoriente le laser et détourne son énergie vers une cible qu’on ne veut pourtant pas toucher pour ne pas la brûler. On recherche, en effet à toucher le poil seulement, sans faire monter la température cutanée. C’est impossible avec les lasers traditionnels. Il a donc fallu développer des lasers capables de se concentrer spécifiquement dans la mélanine du poil sans trop interagir avec la mélanine épidermique. Les équipements émettant un rayon dans l’infrarouge permettent d’obtenir cet objectif. On trouve des lasers Diode Long pulse entre 800 et 900 nm ou des lasers Nd-Yag à 1064 nm qui ont une moins bonne affinité pour la mélanine. Cette moins bonne affinité permet quand même de toucher le poil qui contient, dans les peaux noires, de très fortes concentrations de mélanine sans toutefois toucher l’épiderme qui ne contient pas une aussi forte concentration en mélanine pour attirer la lumière et agir en chromophore. Ainsi, en jouant sur les paramètres de fluence (énergie par unité de surface exprimée en Joules par centimètres carrés) et le temps d’impact, il est possible de faire chauffer le poil plus vite et plus fort que la peau: le poil meurt à cause d’une température suffisante, la peau survit car la chaleur reste compatible avec des valeurs acceptables sans dommage irréparable par ses cellules. Ce mode de fonctionnement permet d’éviter de provoquer des brûlures.

Stratégie dans l’épilation des peaux noires

La stratégie d’épilation des peaux noires est relativement similaire à la stratégie pour les peaux blanches. Il convient avant tout de donner la nature de la peau par la recherche du phototype cutané. Le phototype de la peau déterminera alors le choix du laser: un phototype 5 ou 6 impose un choix de laser adapté à la peau noire. Il s’agit de lasers Diode à l’énergie pulsée ou de lasers Yag. Les peaux foncées, métissées, noires doivent être traitées avec des faibles intensités mais  avec des temps de procédure du pulse assez longs tournant autour des 100 milli-secondes (les peaux claires sont traitées avec des variances importantes et des pulsations assez courtes de l’ordre de 3 à 5 msec). Une grande prudence doit être déployée sur les peaux métissées, sur les mélanges d’origine Afro Caribéennes où la peau peut être d’une clarté trompeuse.

Le médecin lasériste doit avec soin, ne pas hésiter à interroger son patient afin d’élucider les possibles risques de cicatrices hypertrophiques ou chéloïdes puisque les populations à la peau foncées, noires sont beaucoup plus exposées que les personnes à la peau claire. Certaines zones sur la peau noire sont particulièrement concernées comme le sternum, l’épaule, les oreilles…

Un autre point est à prendre en considération avec précaution : il s’agit du refroidissement. C’est un des points les plus importants dans la protection des peaux mates ou noires. Le médecin lasériste, notamment initié, fera attention à ne pas sur-refroidir la peau qui risquerait de potentielles brûlures. Les dispositifs de refroidissement seront le plus souvent par froid soufflé, par contact direct avec un saphir refroidi. Les impacts lasers sont disposés de proche en proche, sans superposition, de façon à couvrir sans espace toute la zone à épiler.

La préparation à suivre avant l’épilation est de demander à vos  patients de raser la zone dans les 2 ou 3 jours qui précèdent l’acte médical. L’application d’un crème anesthésiante avant l’acte, et la prescription d’une crème apaisante dans les jours suivants permet d’améliorer l’évolution de l’œdème. Les peaux noires réagissent généralement de façon plus importante que les peaux claire pour ce qui concerne la réaction d’œdème post laser.

Evolution technologique, pour permettre l’épilation laser possible sur peaux noires

Concernant les suites tel que l’apparition d’œdème, la réaction évolue de la même manière autant chez les personnes ayant une peau claire et disparaît habituellement en 2 ou 3 heures après avoir été épilé.

De plus, aucune douleur n’est ressentie après l’acte. Occasionnellement, il se peut que le patient ressente une sensation de chaleur qui disparaît progressivement dans la 1/2 journée qui suit.

La façon dont le laser est utilisé et ses paramètres font que le poil reste en place durant une période de 2 à 3 semaines. Le poil s’élimine progressivement après ce délai et la patiente garde une période de plusieurs semaines sans repousse. Il est important de prévenir les patientes du mode de chute de la pilosité, surtout après la première séance, car elles peuvent être déçues et prendre cette chute pour une repousse dans les premiers jours voire un signe d’inefficacité.

Les poils repoussent à chaque fois plus fins, plus clairs, plus souples, et de moins en moins nombreux (environ 15% à 20% disparaissent entre chaque séance). Il existe de nombreuses variantes individuelles mais on estime qu’il faut un peu plus de séances laser sur peau noire pour avoir un résultat similaire à ce que l’on peut obtenir sur une peau blanche avec un laser peaux claires.

Effets secondaires et particularités des réactions laser sur les peaux noires

La sensation de l’épilation laser sur les  peaux noires est différente que celle ressentie sur les peaux claires. Le poil d’une peau noire présente deux fois plus de contenance en mélanine, les lasers Nd-Yag utilisés y pénétrant plus profondément par conséquent la douleur générée est généralement plus forte sur les peaux noires que sur les peaux claires épilées au laser Alexandrite.

Les peaux noires et métisses sont soumises à des risques plus importants d’hyperpigmentation, notamment d’hyperpigmentation après infection ou inflammation. Ces hyperpigmentations post inflammatoires se résorbent très rapidement et sans laisser aucune séquelle. Ce retour à la normale peut prendre quelques semaines ou quelques mois. Il importe donc pour le médecin de tout faire pour limiter l’inflammation de la peau pendant la séance d’épilation laser sur peau noire: bon refroidissement, utilisation de l’énergie strictement nécessaire, attention préventive vis à vis du risque de brûlure, conseils et prescription d’une bonne hydratation via des soins apaisants à suivre dans les jours issus de la séance au laser. Enfin, dans certains cas, un traitement dépigmentant préventif peut être nécessaire pour mettre les mélanocytes au repos et réduire encore les risques de pigmentation.

Il est important de souligner que parfois il peut arriver que certains patient(e)s de couleur de peau noire présentent des troubles pigmentaires de type hyperpigmentation post inflammatoire liés à l’épilation traditionnelle ou à la repousse de poils incarnés sous peau. Il faut ainsi expliquer aux patients que le laser n’est pas en cause dans ce type d’hyperpigmentation mais qu’il devrait, au contraire, permettre aux choses de rentrer dans l’ordre progressivement. Le fait de traiter le poil par épilation laser a pour effet de le rendre de plus en plus fin et d’empêcher ou réduire les repousses sous la peau, donc de réduire ou supprimer les phénomènes inflammatoires et irritatifs, donc, enfin, de supprimer la cause des hyperpigmentations inflammatoires. Les lésions hyper pigmentées liées aux irritations diminuent voire disparaissent de façon progressive en quelques semaines ou mois.

NOUS RETOUVER

  •   50 avenue Victor Hugo, 75116 Paris
  •    01 83 76 22 78

NOS HORAIRES

Notre centre est ouvert
  • Monday : 9h00 - 13h00 et 14h30 - 19h00
  • Tuesday : 9h00 - 13h00 et 14h30 - 19h00
  • Wednesday : 9h00 - 13h00 et 14h30 - 19h00
  • Thursday : 9h00 - 13h00 et 14h30 - 19h00
  • Friday : 9h00 - 13h00 et 14h30 - 16h00

NOS TWEETS

Contactez nous